Historique

Motorisation Navale Electrique

Focus sur 11 ans de retours d’expériences.

En 2021, Electric Sailing a fêté ses 10 ans d’activité d’ingénierie navale, centrée sur la fabrication et la vente de systèmes de propulsion électrique  pour des bateaux  « en fin de vie », ou pas…

Cette spécialité de remotorisation électrique  de bateau  (nommée retrofit pour les automobiles), a séduit plusieurs propriétaires, ce qui a permis d’enrichir le programme de recherche et développement de notre structure, pionnière dans ce domaine.

Aujourd’hui plusieurs voiliers et bateaux à moteur naviguent en silence grâce à une énergie décarbonée et très économique en face des alternatives polluantes que sont les motorisations classiques.

Après huit mois de travaux, porté par l’enthousiasme, Electric Sailing  a présenté au Grand Pavois de 2012 son premier navire à propulsion 100% électrique : L’Electra 29, ainsi sauvé de la destruction, n’est pas passé inaperçu. Il s’agissait du premier voilier transportable de 29 pieds à propulsion électrique, mise au point par Didier Perrot.

Electra premier voilier électrique de 8,70 au Grand Pavois 2012

L’esprit de l’entreprise, son programme de recherche opérationnelle et le concept innovant de ce voilier ont été bien accueillis. Les plaisanciers ont notamment été séduits par l’utilisation d’une énergie économique et sans émission de gaz d’échappement, et par  un système totalement silencieux, sans vibrations, adaptable à la ligne d’arbre d’origine de n’importe quel bateau, sans changer l’hélice dans la plupart des cas et surtout pas plus cher qu’une motorisation diesel.

Et aujourd’hui, peut-t-on parler de récidive ?                                     

Oui et avec le même plaisir et le même enthousiasme depuis 12 ans. Pour moi les bateaux ont une âme et j’ai craqué pour celui là, il est compatible avec un projet qui était dans les cartons depuis 2013.

Didier PERROT, Directeur R&D d’Electric Sailing

Une nouvelle fois, sous le charme d’une vedette des années 70 de 12 mètres à double ligne d’arbre, l’objectif était de sauver ce bateau de la découpe, et de l’ équiper d’un système de propulsion électrique.

Dès 2019, le bateau reprend vie peu à peu, en fonction des évènements extérieurs  parfois imprévisibles, à l’image d’une navigation en mer. Le programme de recherche et développement de l’entreprise, qui est en autofinancement depuis ses origines, a pris  en charge la renaissance de cette vedette Couach 1200 Fly « Commandant X »  et Electric Sailing a décidé d’en faire son Bâtiment d’Essais et de Mesures baptisé BEM “Esperanza”.

Le bâtiment d’expérimentations et de mesures Esperanza à Saint Malo

La finalisation du projet et la mise au point ont été réalisées en terre bretonne, où quelques korrigans sous le regard bienveillant de Poséidon, ont participé à cette réussite.

0% carbone, 100% électrique et autonome en énergie entre 3 et 5 nœuds, c’est un nouveau concept de navigation que le BEM « Esperanza » incarne avec beaucoup de charme.